retour

Les DO’S et DON’TS en cas de rosacée ou de couperose

La rosacée est une maladie dermatologique qui provient d’une inflammation des glandes sébacées.
Les glandes sébacées développent des micro-organismes, des bactéries, qui vont créer sur la peau des rougeurs et des papules voir pustules qui peuvent ressembler à des boutons d’acné.

La rosacée est une infection microbienne qui vient de l’intérieur.

Les causes sont très souvent génétiques ou hépatiques.

 

Quelques conseils :

– Attention à ne pas aggraver votre rosacée avec des produits cosmétiques mal adaptés à votre peau car cette maladie crée des bactéries.

– Ayez une hygiène irréprochable : procédez chaque soir au double nettoyage de votre visage avec le nettoyant recommandé dans votre routine beauté Skin Weather.

– N’utilisez pas de produits acides, décapants, à base de rétinol ou de vitamine C.

– Préférez des produits à base de zinc ou de manganèse. Les oligo-éléments sont très efficaces sur la rosacée.

– Appliquez sur votre visage un masque à l’argile verte une fois par semaine.

 

La couperose n’a rien à voir avec la rosacée.

Elle est la conséquence d’une sensibilité, d’une dilatation des vaisseaux sanguins. 

La couperose se caractérise par des rougeurs (érythrose) présentes principalement sur les joues, le nez, le milieu du front et le menton.

La couperose peut également être génétique ou la résultante de peeling qui affinent la peau, de brûlures dues à un excès de soleil ou de produits cosmétiques mal choisis.

Les peaux qui ont de la couperose sont très sensibles, il est donc conseillé d’utiliser des produits doux, de protéger votre peau du soleil et des variations de températures surtout en hiver.

 

Quelques conseils : 

– Les recommandations pour la rosacée peuvent aussi s’appliquer à la couperose.

– Appliquez des crèmes riches en hiver avec des extraits de plantes (ginko, hamamelis…), des huiles végétales d’excellentes qualités comme le chanvre, le jojoba que vous pourrez mélanger par exemple à des huiles essentielles de géranium bourbon qui active la microcirculation.

– N’appliquez surtout pas de produits à base d’alcool.

– N’hésitez pas à consulter un.e diététicien.ne, naturopathe, homéopathe… pour maintenir une bonne santé interne.

– Attention aux variations de températures, passer du chaud au froid active les sensibilités.

 

De manière générale, évitez également la cigarette, l’alcool et le soleil.