retour

Le microbiote cutané, quesako ?

Véritable carte d’identité, la peau est le plus grand organe du corps humain.

Elle est recouverte d’un film hydrolipidique – composé de sueur, de sébum, de kératinocytes et d’eau – qui forme une barrière protectrice contre les bactéries et champignons.

Il participe également à la souplesse de votre peau.

La quantité et la composition du film hydrolipidique varient selon les parties du corps, mais également en fonction de facteurs exogènes (environnement, saisons…) et endogènes (stress…).

Il est colonisé par une flore microbienne indispensable à la protection de votre peau et à votre système immunitaire en général.

Cet écosystème unique reflète vos atouts et vos carences. Il dépend, entre autres, de votre génétique, reflète votre mode de vie et votre état émotionnel.

Il se compose d’eau, d’huile, de bactéries, d’antibiotiques naturels, de vitamines, de minéraux, et même de filtres solaires (qui ne peuvent malgré tout pas se substituer à une protection SPF 50).

Tout cet écosystème aussi appelé le « microbiote cutané » constitue un “cosmétique” naturel. 

Dès qu’il est perturbé, il se déséquilibre, perd sa protection naturelle et vieillit. Il est donc indispensable d’en prendre le plus grand soin.

L’hygiène est le premier geste beauté à adopter pour le préserver. 

Sans une hygiène parfaite (double nettoyage le soir avec un produit à rincer à l’eau et adapté aux besoins et fonctions de notre peau), appliquer des huiles, sérums ou crèmes ne sert à rien.

Le choix de bons cosmétiques adaptés à votre peau permet de maintenir une activité optimale de votre microbiote et de préserver votre anti-âge naturel.

C’est ainsi qu’un bon nettoyant permettra de détoxifier votre peau ou qu’une crème adaptée de combler vos carences, d’atténuer et même faire disparaître certaines de vos imperfections.